AUTRES PROJETS-PROJETS PRE-HISTORIQUES

Projets pré-historiques

Projets pré-historiques

L’histoire des réseaux, depuis les réseaux des fabricants d’ordinateurs (tel que le VNET d’IBM), les réseaux militaires (tel que Arpanet), les réseaux de recherche (tel que BITNET), les réseaux libertaires (tel que USENET) jusqu’à la fusion avec l’Internet est une histoire jeune qui a commencé à la fin des années 60 et qui a culminé avec l’Internet et le web après 1992.

La préhistoire d’OBDILCI est la période entre 1988 (naissance de FUNREDES) et 2009, qui a été riche en expérimentations innovantes.

L’Observatoire, pendant la période où il était un projet de l’ONG FUNREDES, a été un pionnier dans le domaine de la diversité linguistique sur l’Internet à plusieurs égards. Nous proposons ci-dessous des liens vers certains de ces projets et données pionniers.

– Si vous voulez explorer les premières mesures des langues dans l’Internet, consultez notre site pré-historique (1996-2005).

– Si vous souhaitez consulter notre travail sur la comparaison des représentations des cultures dans l’internet (2005) ou notre deuxième série de mesures de certaines langues dans l’internet, vous pouvez consulter notre « site historique (2005-2008)« .

MULBRI (1992-1995) l’une des premières interfaces logicielles pour les réseaux de recherche sur un ordinateur personnel, avec 3 versions linguistiques à partir de la première version. MULBRI a servi les utilisateurs des réseaux dominicain (REDID) et haïtien (REHRED), initialement des réseaux à protocole UUCP, pendant les premières années de ces réseaux nationaux, mais n’a pas pu trouver le financement nécessaire pour créer une version compatible avec le protocole Internet TCP-IP.

Voir : -« MULBRI, a State-of-the-Art PC Based Interface to Research Networks », Proc. of Network Service Conference, Pisa, 11/1992.

Voir : “El Interfaz MULBRI y la Gestión de Información en Redes académicas”, pp211-224 in Una nueva manera de comunicar el conocimiento, UNESCO/CRESALC, 11/1993.

Voir https://funredes.org/gopher/c/6/6.4/6.4.3/6.4.3.2/6.4.3.2.3/m44323.html (en espagnol)

SALSA (1992-2011) une des premières expériences mondiales d’utilisation de la traduction automatique par programme dans une conférence électronique. SALSA était une conférence électronique ouverte sur le thème des cultures de la Caraïbe et comptait une centaine d’utilisateurs échangeant en français, en espagnol ou en anglais. Dans sa première version, elle était hébergée sur les serveurs du projet du réseau vénézuélien (à partir de 1992) et dans une deuxième phase, elle a été transférée sur les serveurs de FUNREDES en 2000, avec le début de l’expérience de traduction automatique légèrement révisée par le modérateur.

Voir : https://funredes.org/salsa

– Pendant la première partie du processus du Sommet mondial pour la société de l’information (1998-2000), Funredes a maintenu ce système de traduction automatique pour la liste de discussion de la plénière de la société civile mondiale ainsi que pour la liste africaine.

Voir https://funredes.org/cmsi/index.htm?lang=fr

TRADAUTO (2003) : Le processus a ensuite été généralisé et une page dédiée à ce système a été mise en place.

Voir : https://funredes.org/tradauto (en anglais)

Cette approche a ensuite évolué vers une plateforme, appelée Goodle, organisée sur Moodle qui, en utilisant l’API Google Translate, offrait, dans un menu intégré, toutes les possibilités de traduction permises par Google Translate. Cette plateforme a été utilisée en 2009 dans le cadre du projet WINDS-Caraibes et en 2012 dans le cadre du projet CARIB-RISK-CLUSTER.

EMEC/PAD Une expérience avec un dispositif plus ambitieux a ensuite été menée dans le cadre du projet MISTICA (2000-2007) selon deux axes :

EMEC : (Efficient Management of Electronic Conference) une équipe humaine produit un résumé du message et l’utilisateur se voit proposer la synthèse et la traduction automatique, suivies du message dans sa langue d’origine.

PAD : (Remote Participation) a permis aux membres de la communauté virtuelle qui n’étaient pas présents lors des conférences en personne d’avoir un impact sur les débats de manière asynchrone. Un résumé a été diffusé dans les trois langues à la fin de chaque session de l’ordre du jour et les réactions ont été lues au début de la session suivante.

Voir : https://funredes.org/emec

Voir : https://funredes.org/mistica/english/emec/method_emec/EMECmethodology.html  (article published in Upgrade, digital journal of Council of European Professional Informatics Societies, Vol 3 N1, 2/2002)

Voir : https://funredes.org/mistica/francais/cyberotheque/methodologie/ pour PAD

CARDICIS (2004-2006) Un projet très ambitieux et très structuré a été développé, à travers deux phases et deux réunions présentielles, pour soutenir la société civile de la Caraïbe dans la prise en compte, pour la construction de la Société de l’Information de la Caraïbe, du complexe unité/diversité culturelle et linguistique de cette région composée d’îles où les frontières virtuelles se manifestent dans 4 langues principales, dans l’ordre d’importance démographique : l’espagnol, le français, l’anglais et le créole.

Voir : https://funredes.org/cardicis

Les projets d’OBDILCI

  • Indicateurs de la présence des langues dans l’Internet
  • Les langues de France dans l’Internet
  • Le français dans l’Internet
  • Le portugais dans l’Internet
  • L’espagnol dans l’Internet
  • IA et multilinguisme
  • DILINET
  • Projets pré-historiques